"Dans Jésus nous trouvons tout"

CONGRÉGATION DES SACRÉS CŒURS
de JÉSUS et de MARIE
Gouvernements généraux des Frères et Soeurs, Rome

ESPAÑOL | ENGLISH | FRANÇAIS

Home / Nouvelles / Novembre est terminé !

Novembre est terminé !

Et comme le veut la tradition, nous vous faisons un bref bilan de notre mois en ce temps de préparation aux vœux perpétuels, qui a été marqué par notre séjour en France, pour connaître les lieux fondateurs et nous laisser imprégner par l’histoire de notre congrégation.

Nous avons passé un bon moment ! Jeanne et Marie nous ont accompagnés avec les thèmes de formation de ce mois, l’histoire de la Congrégation et la relecture de notre charisme SS.CC., respectivement. Nous avons eu le temps de faire connaissance avec les sœurs, qui ont marqué nos journées par leur dévouement, leur engagement et leur bonne humeur, avec une mention spéciale à Marie Gabrielle qui a nourri les jeunes souvent affamées avec assiduité et dévouement, Jeanne-Cécile qui nous a enseigné qu’il n’y a pas d’âge pour la bonne humeur, et Marie-Agnès qui nous a rappelé qu’il n’y a pas de langage qui nous empêche de communiquer quand le cœur est avide de se faire comprendre. Il a été aussi beau et important de rencontrer les sœurs de l’infirmerie, qui nous apprennent à donner la vie jusqu’à la fin et à rester aux pieds du Seigneur jusqu’au dernier jour.

Nous avons beaucoup parcouru Poitiers et nous avons fait une visite éclair à Paris, avec une halte particulière à Picpus où frères et sœurs nous ont accueillis avec affection et où nous avons rencontré un écrivain que nous connaissons particulièrement, notre frère Bernard Couronne, qui nous a tant donné à lire surtout pendant le noviciat. Le connaître, comme l’ont dit certains jeunes, a été presque plus excitant que de visiter la tour Eiffel !

Nous n’avons ni le temps ni l’espace pour vous raconter tout ce que nous avons vécu, mais nous voulons que vous sachiez que passer un mois dans cette ville, découvrir ses lieux, pouvoir prier dans la chapelle de la Grand’Maison, devant le tabernacle... ont été des moments significatifs, qui nous rappellent d’où nous venons, qui nous aident à prendre de l’élan. Marcher main dans la main avec les lettres de Gabriel de la Barre, Hilarion Lucas, Henriette Aymer, Isidoro David, Pierre Coudrin, Françoise de Viart, Rafael Bonamie... dans ces lieux a eu un charme particulier. Il semble qu’ils suivent nos pas quand les charpentes de la Grand’Maison grincent, quand on découvre les cachettes du temps de la révolution, quand on s’accroche à une rambarde d’une fermeté douteuse, quand on feuillette livres et archives vieux qu’il donne peur d’y toucher, de peur qu’ils ne s’effondrent entre vos mains... Aussi quand vous entrez dans la grange de La Motte, ou que vous contemplez les allées solitaires de Saint-Georges de Noisné... Il semble qu’en tous ces lieux, les fondateurs et les premiers frères accompagnent nos pas et nous chuchotent « c’est ton moment, n’aie pas peur, sois filles des SS.CC., regarde notre vie, apprends de nos erreurs, aie notre même courage… et courage ! Nous sommes donc toujours nécessaires. Maintenant c’est à votre tour, vivez et annoncez ce que vous avez contemplé ici ! » Et on ne peut que se sentir héritier du trésor qu’ils ont trouvé, et auquel ils ont consacré leur vie. Avec ses lumières et ses ombres, dans les bonnes décisions qu’ils ont prises et dans les grosses erreurs : « Courage », « Fiat » ...

Le mois est passé très vite, et nous sommes de retour à Salamanque face à la fin de notre expérience ensemble, mais sachant que Poitiers sera toujours là, debout, pour tous ceux qui ont besoin de revenir se reposer, se souvenir, lire, expérimenter le Dieu qui traverse la brume (et l’obscurité). Il restera debout tant qu’un seul de nous aura besoin de parler au Bon Dieu, à travers les planches qui grincent, le tabernacle caché et les grilles d’une fermeté douteuse. Il n’y a qu’une petite condition pour cela : Enlevez vos chaussures et « laissez vos manteaux à l’entrée ».

Merci à tous ceux qui ont rendu possible ce mois d’expérience dans les origines, à ceux qui nous ont accompagnés en direct, et à vous tous qui continuez à prier pour nous.

Unis dans les sacrés cœurs,

Elena Díaz ss.cc.

08/12/2022