"Dans Jésus nous trouvons tout"

CONGRÉGATION DES SACRÉS CŒURS
de JÉSUS et de MARIE
Gouvernements généraux des Frères et Soeurs, Rome

ESPAÑOL | ENGLISH | FRANÇAIS

Home / Nouvelles / Interview avec Félix Supranto sscc, de la Province d'Indonésie

Interview avec Félix Supranto sscc, de la Province d'Indonésie

 

 

« L'amour est la base du dialogue interreligieux »

 

Félix, veuilles te présenter brièvement et nous dire ce que tu fais.

Je suis le curé de la paroisse Ste. Odile à Citra Raya, dans l'archidiocèse de Jakarta, dans la Régence de Tangerang (province de Banten).

Je travaille pour l'harmonie religieuse avec l'armée, la police, le gouvernement, les chefs religieux, les chefs de communauté et les agents économiques pour améliorer la vie des pauvres en créant la sécurité alimentaire comme l'agriculture, l'élevage et diverses maisons habitables pour eux.

Je suis également l'un des responsables de l'orphelinat Kasih Bunda à Serpong. Je suis l'auteur de 33 livres. Je dirige l'équipe d'information et de technologie de la Province de l’Indonésie SSCC. En outre, j'assiste la division de l'information du commandement du district militaire 0510 Tigaraksa et la division des relations publiques de la police du secteur de Panongan.

Nous venons d'organiser un lancement pour le village de Ciakar, où se trouve notre paroisse, qui a été déclaré par le gouvernement comme l'un des pionniers des villages harmonieux en Indonésie. Cet événement s'est déroulé à l'église catholique Ste. Odile.

Combien de catholiques compte la population totale de l'Indonésie, et quelle est la composition des autres religions ?

Le nombre de catholiques est de 8,43 millions (3,08%) sur 238,09 millions d'Indonésiens.

Les pourcentages sont les suivants : Islam (86,93%), christianisme protestant (7,47%), hindouisme (1,71%), bouddhisme (0,74%), confucianisme (0,03%) et autres croyances religieuses (0,05%).

L'une des clés de ton travail pastoral est le dialogue interreligieux, en particulier avec les musulmans. Que penses-tu que l'Église et la Congrégation apportent à ce dialogue ?

L'amour est la base du dialogue interreligieux. L'amour est un langage qui peut être compris par toutes les personnes, quelle que soit leur religion, afin que nous puissions construire l'harmonie ensemble. Cet amour se manifeste par la création d'une synergie et d'une force entre l'armée, la police, les chefs religieux et les chefs de communauté pour aider les pauvres à améliorer leurs conditions de vie, par exemple dans les domaines de l'agriculture, de l'élevage et de la construction de maisons habitables. Tout cela rend la communauté fière d'être un beau visage de l'harmonie sociale. Le gouvernement central a considéré ce type d'harmonie comme un patrimoine à préserver et a désigné le village de Ciakar comme l'un des pionniers des villages harmonieux en Indonésie. L'église catholique Ste. Odile a été reconnue par le gouvernement et la société comme l'un des pionniers de la construction de villages harmonieux.

 

L'archidiocèse de Jakarta et la congrégation SSCC de la Province de l’Indonésie soutiennent fermement ce travail de dialogue interreligieux.

Absolument. Voici quelques témoignages de soutien de l'archidiocèse de Jakarta et de la Province SSCC de l’Indonésie :

Diocèse :

  • L'évêque de l'archidiocèse de Jakarta, le cardinal Ignatius Suharyo, rend souvent visite aux sages islamiques qui sont devenus nos amis dans la région de la paroisse Ste. Odile
  • Lors de diverses réunions avec des prêtres, avec tous les conseils paroissiaux ou lors de conférences épiscopales, le cardinal a utilisé les exemples de dialogue interreligieux que nous avons expérimentés et leur a demandé d'apprendre de nous. L'évêque me demande souvent de partager mes expériences dans la construction du dialogue interreligieux lors de ces réunions.
  • Envoie des frères qui font leur année pastorale pour vivre avec eux l'expérience du dialogue interreligieux.
  • L'archidiocèse de Jakarta soutient également notre préoccupation en faisant don d'un tracteur pour l'agriculture.
     

Congrégation SSCC :

  • La Congrégation SSCC est fière du travail de dialogue interreligieux que nous avons réalisé dans notre paroisse.
  • Elle nous demande de partager nos expériences du travail de dialogue interreligieux.
  • Envoyer les frères SSCC qui font leur année pastorale vivre avec nous pour qu'ils puissent faire l'expérience du dialogue interreligieux.
     

En regardant les nouvelles que tu nous envoies pour le web, nous voyons différentes activités qui, à partir de différentes traditions religieuses, sont réalisées pour la promotion des plus nécessiteux. Les pauvres sont-ils un lieu théologique pour le dialogue interreligieux ?

Tout à fait. Les pauvres qui nous entourent dans notre paroisse deviennent le locus theologicus de tous les programmes interconfessionnels que nous avons réalisés.

Qu'est-ce que cette proximité avec des personnes d'autres confessions et d'autres façons de voir la vie vous apporte personnellement en tant que religieux SSCC ? Et, d'autre part, quels sont les défis que tu reçois ?

Notre proximité avec des personnes d'autres religions et confessions nous fait sentir que nous sommes des religieux et des prêtres heureux parce que nous pouvons rayonner une petite lumière d'amour aux Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie, au milieu d'un monde plein de haine et d'hostilité et faire sentir aux pauvres leur amour.

En outre, nous développons progressivement l'esprit de famille que nous essayons toujours de vivre dans notre propre communauté. Le défi qui me préoccupe est la politisation de la religion lors des élections présidentielles, comme par le passé. La politisation de la religion peut détruire la fraternité que nous avons construite. Mais nous sommes sûrs que le peuple indonésien aime vraiment la fraternité et la paix.

Y a-t-il des textes qui vous inspirent et vous motivent pour le dialogue interreligieux ?

  • Les hadiths en islam, c'est-à-dire ce qui vient de Rasulullah SAW, qu'il s'agisse de paroles, d'actes ou de confessions (taqrir). L'un des hadiths qui m'a encouragé à travailler au dialogue interreligieux est la parole du prophète Muhammad SAW :

    (Khoirinnaas anfa'uhum linnaas) qui signifie « Le meilleur être humain est celui qui est bénéfique aux autres êtres humains » (HR. Ahmad).
  • Également tiré de notre Sainte Bible : « Chers amis, aimons-nous les uns les autres, car l'amour vient de Dieu. Quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n'aime pas ne connaît pas Dieu, car Dieu est amour » (1 Jn 4,7-8).
  • Documents d'Abu Dhabi : Le 4 février 2019 à Abu Dhabi, le Pape François et le grand Imam d'Al-Azhar, le cheikh Ahmed el-Tayeb, ont signé le « Document sur la fraternité humaine pour la paix et la coexistence dans le monde ». Le Pape a souligné que « la foi en Dieu unit et ne divise pas. La foi nous rapproche, même s'il y a des différences de toutes sortes, et nous éloigne de l'inimitié et de la haine ».
  • Mère Teresa de Calcutta : « Je peux faire des choses que tu ne peux pas faire, tu peux faire des choses que je ne peux pas faire ; ensemble nous pouvons faire de grandes choses ».

 

23/09/2023